• 3eme intervention du G.I.T.S.E.C

    3ème intervention du G.I.T.S.E.C

    Mercredi 12 Avril 1995

    Théâtre de l'idéal - (La Métaphore) - Théâtre National - Tourcoing

     

    Le Misanthrope de Molière

    Mise en scène : Valérie Fiévet

     

        Les responsables administratifs du théâtre nous ont fait savoir quelques jours auparavant qu'ils refusaient désormais - à nous spectateurs - l'accès à leurs salles. Il est donc décidé que nous interviendrons en force ce jour-là, c'est-à-dire sans assister préalablement à la représentation.

        Cette situation nouvelle ne fait que consolider la logique de l'intervention : agir contre l'institution théâtrale, quelque soit le spectacle joué et indépendamment des personnes qui le réalisent. Nous ne cherchons pas en effet à viser des "gens qui travaillent" - comme on nous le reproche facilement avec une certaine pitié - mais à mettre en question des situations.

    Quelqu'un, anonyme, arrive vingt minutes avant la fin supposée de la représentation. Quand la pièce se termine, le signal est donné. FA, JMM, PAA et JB pénètrent alors dans le hall d'entrée, puis se rendent dans la salle.

    Malgré l'effet de surprise, deux techniciens interceptent JB et le jettent dehors une première fois. Il réussit à revenir et rejoint les autres dans la salle. Le public applaudit les comédiens qui sont arrivés pour saluer - l'un des comédiens dit : "Oh non pas eux !".

    Devant le gradin, nous faisons face au public, dos à la scène. Jets de tracts (identiques aux précédents). Le public tend les mains pour recevoir et attraper.

    Un ou deux techniciens tentent de nous ceinturer. PAA, JB et JMM montent dans le gradin : les premiers pour distribuer des tracts, le dernier pour lire "Attaques à mains ensanglantées".

    Les comédiens sont déjà repartis en coulisse et ne salueront plus.

    Les applaudissements cessent.

    Plusieurs responsables du théâtre sont arrivés et veulent entraver l'action en nous faisant des "appels à la raison". Certains ramassent les habits de FA qui répètent ces mots :

    "A QUI JE M'ADRESSE ? DE QUOI AS-TU PEUR ?"

    Il est bientôt recouvert de sang de boeuf frais par PAA et JB. Ce dernier se fait définitivement expulser du théâtre par deux techniciens.

    Face à une salle qui commence à se vider silencieusement, comme si rien ne se passait, la Responsable des Relations Publiques du théâtre fait une annonce : " Cette intervention n'était pas prévue ! Nous vous rappelons qu'il y aura un débat dans cette salle d'ici vingt minutes."

    Sous les invectives verbales et les bousculades des deux autres techniciens, FA glisse au sol dans la mare de sang, avant d'être relevé par les bras énergiques de ces mêmes personnes. On lui demande d'arrêter et de se rhabiller. En sortant un spectateur arrache des mains de JMM le texte qu'il lisait. Précédemment un autre avait crié : " Ta gueule !".

    Il était prévu qu'une fois l'intervention terminée  nous resterions dans le théâtre et refuserions de parler - pas de débat, pas de discours. PAA et JMM rejoignent FA. Tous trois se mettent un bâillon sur la bouche. Tandis que quelques spectateurs quittent encore la salle, un comédien est revenu sur scène, se penche vers nous et dit : "Je veux un bâillon, moi aussi, donnez-moi un bâillon !"

    Retour à l'ordre - Mots de raison :

    on nous arrache les bâillons de la bouche

    on nous dit :"Pourquoi  ne dites-vous rien ?"

    Un autre : "T'as tout perdu."

    Il ne reste plus que trois spectateurs assis qui regardent. On nous chasse violemment. FA refuse de se rhabiller. Un technicien lui fouette le dos avec le pantalon taché de sang tandis que nous sommes éconduits vers la sortie par la porte de service.

    Pas de traces photographiques.

         DOCUMENTS INOFFENSIFS

    « 2ème INTERVENTION DU G.I.T.S.E.C »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :