• La Rabbia

     

     

    La Rabbia


    « Parce que tant que l’homme exploitera l’homme, tant que l’humanité sera partagée entre maîtres et serviteurs, il n’y aura ni normalité ni paix. La raison de tout le mal de notre temps est là. Vous voyez ces gens ? Hommes sévères, en costumes croisés, élégants, qui montent dans des avions et en descendent, qui roulent à toute allure dans de puissantes automobiles, qui s’asseyent à des bureaux grandioses comme des trônes, qui se réunissent dans de solennels hémicycles, dans des sièges splendides et sévères : ces hommes aux visages de chiens ou de saints, de hyènes ou d’aigles, ceux-là sont les maîtres.

     

    Et vous voyez ceux-là ? Hommes humbles, vêtus de haillons ou d’habits confectionnés en série, misérables, qui vont et viennent dans des rues grouillantes et sordides, qui passent des heures et des heures à un travail sans espérance, qui se réunissent humblement dans des stades ou des auberges, dans des masures misérables ou de tragiques gratte-ciel : ces hommes aux visages semblables à ceux des morts, sans signalement et sans autre lumière que celle de la vie, ceux-là sont les serviteurs .

     

    C’est de cette division que naissent la tragédie et la mort. »

     

    Pier Paolo PASOLINi - LA RAGE (LA RABBIA)



     

    « Le théâtre moderne est né d'une décadenceOrgie Extraits Video »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :