• Musial reprend les armes, par Patrick Wald-Lasowski

     

                  Musial reprend les armes.

                  Dans  ses dessins un homme cherche à se dresser. Un bras, une main fouillent la mêlée des images. Des profils perdus, des masques antiques, des faces blanches errent au milieu du chaos. Au bout de sa plume naissent des fragments de visages dans leur traîne de comète. L'oeil dur d'un oiseau fixe le regard. Une poussière d'encre soutient une tête trop lourde. Un oeuf roule, échappé de Bosh ou de Dali. Tumulus. Méduses. Grands filets qui s'égarent...Le sommeil de la raison engendre des monstres ? mais non, pas d'image figée.Ni rêve, ni cauchemar. Le motif se disperse. C'est la Chute du cadre ou le Corps renversé. D'une oeuvre à l'autre, la rage d'exprimer  relance le dessin.

                 Le trait va au plus fin. Délicat, il s'effile, il glisse et se perd quelque part, disparu. Sec, il fait croc, bec ou  griffe, et s'ancre dans le soc meurtrier des angles. La plume se dispute avec la tache que jette l'encre, en bandes noires, piètements et grumeaux. Le dessin part en vrille ou en constellations. espèces de ciels piqués de mouchetures.

                Ce sont les écorchés d'aujourd'hui. Le dessin se dessine. Il dessine ses entrailles, étale ses viscères. Il accueille des textes de Sade, de Bataille, de Dupin, pour donner voix aux cris des figures muettes.

                Avec un air espagnol, parfois, dans les grands blancs du papier chauffé par le soleil. L'ombre d'un chevalier fracassé s'éternise. Un débris de rapière. Un fourreau vide. Il y a du panache.

             "Nous retournons à la vie", dit Jean-Marc Musial. Le dessin ne finit pas.

                                                                                 Patrick Wald-Lasowski (Décembre 2008)

     

    Musial reprend les armes, par Patrick Wald-Lasowski

                 Dessin de JM Musial d'après "Guillotinez-moi" de Patrick Wald-Lasowski                                                                         16/20 cm Encre sur papier - 2007


    Patrick Wald Lasowski est professeur de littérature française à l’université Paris VIII- Vincennes-Saint-Denis. Responsable de l’édition en deux volumes des Romanciers libertins du XVIIIe siècle dans la Bibliothèque de la Pléiade (2000 et 2005), il est l’auteur de nombreux ouvrages publiés chez Gallimard, dont Syphilis (1982), Le Traité du transport amoureux (2004), L’Ultime Faveur (2006), Guillotinez-moi (2007), Le Grand Dérèglement (2008), La maison Maupassant (2009), Dictionnaire libertin (2011).





     

    « Biographie de Vsevolod MEYERHOLDVers un « super-acteur » ? Béatrice Picon-vallin »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :