• Ur-Matière - Tadeusz KANTOR

    Leçons de Milan - Tadeusz Kantor
    L'ESPACE
    L'UR-MATIERE
    Je suis fasciné par l'idée et la supposition, peut-être mystique ou utopique, que dans chaque œuvre d'art existe une Ur-matière indépendante de l'artiste, qui prend forme seule et dans laquelle vit toute une infinité des variantes possibles de la vie. Cela ne diminue pas la part de l'artiste dans la création de l’œuvre, ni ne diminue son imagination. 
    Bien au contraire ! Cela dirige uniquement ses dons dans une juste direction. La bonne.
    Il me semble que c'est justement dans cette couche profonde du processus de la création que naît l'existence autonome du tableau.

    Je crois en cette SIMULTANEITE et cette EQUIVALENCE de mon action individuelle et de celle de la MATIERE ORIGINELLE. Cette "unité" reste cependant le mystère inexpliqué de la création. 

    L'ESPACE
    Cette UR-MATIERE est l'espace !
    Je sens comme il pulse.
    L'espace qui n'a ni point d'appui ni frontière,
    qui avec une égale vitesse s'éloigne et fuit,
    ou s'approche
    de tous côtés, sur les bords et au milieu,
    s'élève vers le haut, tombe dans les profondeurs,
    vire sur un axe vertical, horizontal, oblique....
    ne craint pas de pénétrer dans l'enceinte d'une forme close,
    de la secouer de demi-tours brutaux,
    lui ôtant son apparence quotidienne..
    Les personnages, les objets deviennent des fonctions de l'espace
    et ses péripéties
    ..l'espace n'est pas un récipient neutre,
    dans lequel nous mélangeons les objets, les formes...
    L'espace est lui-même OBJET (de création)
    L'ESPACE chargé d'ENERGIE.
    L'ESPACE qui se rétrécit et s'étire
    Ce sont ces mouvements qui façonnent les formes et les objets.
    L'espace GÉNÈRE les formes ! 
    L'ESPACE conditionne les rapports entre les formes et leurs TENSIONS.
    LA TENSION est l'acteur principal de l'espace.
    MULTI-ESPACE...
    L'obtenir est au fond enfantin.
    Cela exige cependant l'intervention constante d'une volonté aux brusques changements.

    Etc Etc Etc

    « il ne reste à l’artiste que ces trois possibilités à l’égard de la scène :Les isolés, Vincent van Gogh par Gabriel-Albert Aurier »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :